Écrire un livre, une aventure familiale !

Un livre entre ses mains

Entretien avec Amélie et Eliott, participants au programme « J’écris mon livre ! »

Amélie, la maman, et Eliott, son fils de 11 ans, ont décidé il y a quelques mois de tenter l’aventure d’écrire un livre. Le programme se terminant, je souhaitais savoir comment ils avaient vécu de leur côté cette expérience pas comme les autres. Ils ont accepté de se prêter au jeu de mes questions et de partager leurs réponses !

Livre écrit dans le programme "J'écris mon livre !"

Bonjour Amélie et Eliott !
Ma première question portera sur pourquoi ? Pourquoi est-ce que vous avez décidé qu’Eliott allait se lancer dans l’écriture d’un livre ?

A. — Eliott avait, à plusieurs reprises, essayé d’écrire un petit livre. À cette période, il s’ennuyait à l’école, on le sentait moins « challengé ». Étant aux Etats-Unis depuis 10 ans et scolarisé dans une école bilingue, il était à l’aise dans les deux langues tout en pouvant gagner de l’aisance en expression écrite. Nous trouvions très intéressant de le faire accompagner dans l’écriture d’un livre, jusqu’au bout, dans un cadre différent de l’école. En plus, c’était très attrayant qu’il puisse à la fin de l’expérience tenir son propre livre en main. Le travail via internet (par email et skype) nous a aussi semblé être une bonne expérience.
E. — Car ça m’avait l’air d’être un bon projet, à la fois intéressant et amusant.

 

Quelles étaient vos attentes par rapport à ce programme ?

A. — Je cherchais une activité extra-scolaire qui l’amène à gagner en aisance à l’écrit dans un cadre créatif et de plaisir. Et qu’il ressorte content de lui-même après tous ces efforts donnés.
E. — Seulement d’écrire un livre.

 

Ces attentes ont-elles été satisfaites ?

A. — Oui et doublement ! Tu as su motiver Eliott tout au long de ces 9 mois. Tu t’es adaptée avec compréhension à notre rythme particulier dans cette période de transition où nous avons déménagé en Europe. À coups de psychologie positive et de transmission de passion, tu es arrivée à un beau résultat !
En parallèle du livre, tu as proposé à Eliott de participer à un challenge d’écriture sur le mois de Novembre*. Il s’est éclaté ! Ça lui a permis de s’approprier de nouveau son expression en anglais (qui était moins pratiquée dans son nouveau pays) de façon très ludique et à son propre rythme. On s’est en plus aperçu que cela avait un effet débloquant sur son expression française.
E. — Oui car j’ai écrit un livre qui ressemble beaucoup à ce que j’attendais.

 

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées et comment les avez-vous surmontées ?

A. — Il n’était pas toujours évident de motiver Eliott à accomplir ses missions d’une séance à l’autre. En dialoguant avec toi, nous avons parfois adapté le rythme et espacé les séances. C’était respecter la disponibilité d’Eliott et veiller à ce qu’il continue à s’amuser en écrivant.
E. — L’écriture du livre. J’ai surmonté cette difficulté grâce à la motivation de mes parents.

 

« Eliott a gagné en vocabulaire, en confiance en lui pour écrire. »

 

Que vous a apporté cette expérience ? Quels sont tous les bénéfices que l’écriture a pu offrir tant pour Eliott qu’au niveau de votre famille ?

A. — C’est une très belle expérience à différents niveaux. Eliott a gagné en vocabulaire, en confiance en lui pour écrire. Nous l’avons laissé gérer son travail en complète autonomie. Cela a renforcé notre relation de confiance.
E. — J’ai vraiment bien aimé. Mon vocabulaire s’est agrandi et la famille s’est rapprochée.

 

Le livre est terminé (et imprimé !) : que ressentez-vous ?

A. — Nous sommes très fiers de ce qu’il a accompli. On a hâte de tenir le livre entre nos mains, de le relire et de le partager.
E. — Du bonheur. Après 9 mois, je vais enfin avoir mon livre !

 

« Une très belle aventure de confiance, de transmission et d’éveil à l’écriture dans un atmosphère respectueuse et ludique. »

Recommanderiez-vous ce programme et si oui, pourquoi ?

A. — Oui. C’est une très belle aventure de confiance, de transmission et d’éveil à l’écriture dans un atmosphère respectueuse et ludique.
E. — Oui, car c’est une chouette aventure.

 

Un grand merci à vous deux d’avoir pris le temps de répondre à ces questions ! Vos réponses me vont droit au cœur et je suis ravie de vous avoir aidé à la fois à retrouver le plaisir de l’écriture et à consolider les liens familiaux autour de ce projet !
Je vous souhaite bien sûr plein de belles aventures et surtout de continuer de nous les partager… à l’écrit !

 

[Edit du 23 mai 2017 : Eliott a reçu la semaine dernière son livre et a eu l’immense joie de le tenir dans ses mains. Il a même commandé quelques exemplaires de plus pour avoir le plaisir de les offrir à ses proches  ! L’émotion était à son comble dans la famille ! Bravo Eliott !]

 

* NDLR : il s’agit du NaNoWriMo.

Lire aussi l’article : « Écrire un livre à 11 ans, c’est possible ! »

×